L’herbe ondulait

L’herbe ondulait, couvrant la plaine d’un long frisson comme la peau d’un animal qui se plisse à la saison des mouches.

Anne Proulx – Une paire d’éperon